Respecter, cueillir et consommer, je suis une dame nature ... c'est un art de vivre

27 avril 2019

GNOME

La famille Gnome, créée uniquement des matériaux de récupération, s'est agrandie à Champagnot ...

 

La nouvelle famille Gnome

La légende des gnomes :

Les gnomes sont des esprits de la nature dont l’élément principal est la terre. Contrairement aux fées, ceux-ci ne peuvent pas voler et ils vieillissent tout comme les humains. Leur mission consiste à créer les minéraux et les pierres précieuses tout en protégeant la structure physique de la terre. Ils sont travailleurs et ils viennent parfois dans les régions civilisées pour se procurer des objets de survie et de la nourriture, ce qui explique pourquoi certaines personnes les remarquent parfois dans les entourages. Par contre, les gnomes préfèrent rester loin de la civilisation et de la pollution, c’est pourquoi la majorité des gens n’ont aucune notion de leur existence. La plupart des villages de gnomes sont situés sous la terre. Les gnomes n’ont aucune difficulté à se promener sous terre puisqu’ils nagent sous terre tout comme les poissons nagent dans l’eau.

Les témoignages d’humains ayant été en contact avec des gnomes sont très courants partout à travers le monde. Une momie d’un petit lutin de 14 pouces a déjà été découverte aux États-Unis et les analyses ont révélé qu’il s’agissait d’une vraie momie d’un petit être. De plus, des petits objets ont été trouvés, comme des souliers, des arcs, des couteaux et des outils. Une femme a également trouvé dans la forêt le squelette d’un petit être. Parmi les témoignages, les gens indiquent avoir aperçu des gnomes à proximité de leur maison, parfois même à l’intérieur de celle-ci, dans les jardins de fleurs et dans la forêt. Les témoins visuels indiquent que le gnome n’a pas démontré de violence. Les gnomes ne veulent pas être dérangés par les humains et ils préfèrent garder leur distance. Cela dit, si une personne voit un gnome, c’est que ce dernier voulait être vu par l’humain pour une certaine raison.

Il paraît que les gnomes seraient en contact avec les êtres vivants de la Terre creuse. Par leurs tunnels souterrains, les gnomes se promèneraient d’un monde à l’autre selon leur besoin

 

Avec une vieille veste en daim et des plumes de faisans

Le bâton de parole ....

Le bois pour le feu sacré

 

 

 

 

Avec un coupon de canapé et une perruque

Un bout de bijou

La perruqueAvec deux nappes jetables superposées pour le chapeau et un bout de perruque Effet reliefBarbe longue

Posté par damenature40 à 18:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


26 avril 2015

LEXIQUE DES TERMES MEDICAUX

PROPRIETES MEDICINALES


Adoucissant : A un effet apaisant qui combat l'inflammation.
Amer : Stimule l'appétit et active la digestion.
Analeptique : Stimulant.
Analgésique : Diminue la douleur.
Antalgique : Combat la douleur.
Anaphrodisiaque : Diminue la libido.
Antianémique : Combat l'anémie, aide la reconstitution du sang.
Antiscorbutique : Riche en vitamine C.
Antidiabétique : Fait baisser le taux de sucre dans le sang.
Antidiarrheique : Modère le transit, combat la diarrhée.
Antigoutteux : Combat le taux et la formation d'acide urique.
Antihémorragique : S'oppose au saignement.
Anti-infectieux : Combat l'infection.
Anti-inflammatoire : Diminue l'inflammation.
Antilithiasique : S'oppose la formation de calculs biliaires ou urinaires.
Antinauséeux-Antivomitif : Combat la nausée.
Antinévralgique : Combat la douleur nerveuse.
Antipyrétique : Combat la fièvre.
Antiseptique : Désinfecte et tue les germes microbiens.
Antispasmodique : Contracte les muscles, diminue les spasmes musculaires.
Antisudoral : Diminue les sueurs.
Antitussif - Béchique : Calme la toux.
Antiulcéreux : combat les ulcères digestifs.
Antivomitif : voir antinauséeux.
Apéritif : Ouvre l'appétit.
Aphrodisiaque : Augmente le désir sexuel.
Astringent : Resserre les muqueuses et diminue les sécrétions.
Balsamique : Stimule et adoucit les voies respiratoires.
Béchique : Voir antitussif.
Calmant sédatif : Calme les douleurs et l'activité nerveuse.
Cardiotonique : Régularise et renforce les battements du coeur.
Carminatif : Augmente et favorise l'expulsion des gaz intestinaux.
Céphalique : Calme les maux de tete.
Cholagogue : Augmente l'evacuation de la bile.
Cholérique : Augmente la sécrétion de bile.
Cicatrisant : Augmente et favorise la cicatrisation des plaies.
Décontracturant : Relaxe les muscles.
Dépuratif : Purifie le sang, favorise l'é1imination des déchets.
Détersif : Nettoie les plaies.
Digestif : Aide a la digestion. Diurétique : Augmente le volume des urines.
Emmenagogue : Provoque et régularise la menstruation.
Emollient : A un effet adoucissant sur la peau et les muqueuses.
Expectorant : Favorise l'expulsion des sécrétions bronchiques.
Fébrifuge : Calme la fièvre.
Fluidifiant : Rend les sécrétions bronchiques plus liquides.
Galactagogue : Favorise la sécrétion de lait.
Hémostatique : Stoppe l'hémorragie.
Hépatique : Facilite Les fonctions du foie et de la vésicule biliaire.
Hypertenseur : Provoque l'élévation de la pression sanguine.
Hypnotique : Induit et favorise Le sommeil.
Hypocholestérolémiant : Diminue le taux sanguin de cholestérol.
Hypoglycémiant : Diminue le taux de la glycémie dans le sang.
Hypotenseur : Fait baisser la pression sanguine.
Insecticide : Tue les insectes.
Laxatif : Facilite et augmente les selles, purge.
Ophtalmique : Traite Les affections de l'oeil et des paupières.
Pectoral : Calme la toux, agit sur l'appareil respiratoire.
Purgatif : Fortement laxatif.
Rafraîchissant : Calme la soif, diminue la température corporelle.
Remineralisant : Apporte des sels minéraux.
Résolutif : Diminue l'engorgement et l'inflammation des tissus.
Révulsif : Décongestionne les organes internes, réchauffe la peau en usage externe.
Rubéfiant : Diminue l'irritation et la rougeur de la peau.
Sternutatoire : Fait éternuer.
Stimulant : Excite le système nerveux et l'organisme en général.
Vasoconstricteur : Provoque le resserrement des vaisseaux sanguins.
Vasodilatateur : Provoque la dilatation des vaisseaux sanguins.
Vermifuge : Aide à l'expulsion des vers intestinaux.
Vulnéraire : Aide à la cicatrisation des plaies et des contusions.


INDICATIONS ET AFFECTIONS COURANTES 


Abcès (chaud) : Amas de pus avec en général des signes inflammatoires.
Acouphènes : Sifflements d'oreille.
Adénite : Inflammation des ganglions lymphatiques.
Aérophagie : Déglutition exagèrée de l'air atmosphérique.
Albuminurie : Albumine dans les urines.
Allergie : Réaction inflammatoire et du milieu humoral en réaction à un produit (médicament, aliment, piqûre d'insecte...).
Alopécie : Perte des cheveux.
Aménorrhée : Absence des règles en dehors de la grossesse.
Amnésie : Perte de mémoire.
Anémie : Diminution du nombre de globules rouges dans le sang.
Angine de poitrine : Douleurs de la poitrine dues a une atteinte des coronaires ( atheriosclerose).
Anorexie : Perte de l'appétit.
Anurie : Absence d'urine.
Aphonie : Extinction de la voix.
Aphtes : Lésions superficielles de la muqueuse buccale.
Artériosclérose : Atteinte pathologique des parois artérielles (épaississement, durcissement).
Artérite : Lésion artérielle provoquant un épaississement (ou une oblitération) des parois, empêchant la circulation sanguine.
Arthrite : Inflammation des articulations.
Arthritisme : Prédisposition a la goutte,rhumatismes, lithiase, diabète.
Arythmie : Troubles du rythme cardiaque.
Asthénie : Fatigue.
Asthme : Affection caractérisée par des difficultés respiratoires (dyspnée), de suffocation.
Arthérome : Atteinte des parois internes des artères.
Atonie digestive : Digestion difficile et lente.
Blepharite : Inflammation des paupières.
Bronchite : Inflammation des bronches.
Cardiopathie : Lésion du coeur .
Cardio-vasculaire : Concerne le coeur et les vaisseaux.
Catarrhe : Inflammation et hypersécrétion des muqueuses.
céphalée : Maux de tete.
Cholecystite : Inflammation de la vésicule biliaire.
Colopathie : Affection du colon (gros intestin).
Conjonctivite : Inflammation de la conjonctive de l'oeil.
Couperose : Coloration rouge du visage due a une dilatation de vaisseaux capillaires.
Coryza : Rhume de cerveau.
Cystalgie : Douleur de la vessie.
Cystite : Inflammation de la vessie.
Dartres : Croûtes et exfoliations produites dans diverses maladies de la peau.
Dermatose : Infection cutanée.
Diabète : Trouble du métabolisme des glucides (augmentation du sucre sanguin).
Dysménorrhée : Menstruation douloureuse.
Dyspepsie : Digestion difficile.
Ecchymose : Epanchement sanguin suite a une contusion.
Emphysème : Dilatation excessive et permanente des a1véo1es pulmonaires.
Engelure : Lésion inflammatoire provoqué par le froid.
Entérite : Inflammation de l'intestin grêle.
Entorse : Extension violente et déchirure des ligaments articulaires.
Énurésie : Incontinence urinaire.
Épilepsie : Crises convulsives correspondant a l'excitation de cellules cerebrales.
Érythème : Congestion cutanée (rougeur).
Flatulence : Gaz et ballonnements intestinaux.
Gastrite : Inflammation de la muqueuse de l'estomac.
Gerçure : Petite fente de la peau due a diverses causes (froid, avitaminose...).
Goutte : Inflammation siégeant généra1ement au gros orteil due a une augmentation du taux d'urée dans le sang.
Hématome : Epanchement de sang enkysté.
Hémoptysie : Crachement de sang.
Hémorragie : Saignement.
Hémorroïdes : Varices des veines de l'anus.
Hépatite : Inflammation du foie.
Herpès : Eruption cutanée d'origine virale.
Hypertension : Augmentation anormale de la tension artérielle.
Hyperthermie : Fièvre.
Hypercholestérolémie : Elévation pathologique du taux du cholestérol sanguin, un des principaux facteurs de l'arteriosclerose.
Hypoménorrhée : Règles insuffisantes.
Ictère : Jaunisse.
Impétigo : Affection de la peau due au streptocoque ou staphylocoque donnant des pustules qui se dessèchent en croutes.
Infarctus : Zone ou cesse la circulation sanguine (par exemple au niveau des intestins).
Infarctus du myocarde : Nécrose intracardiaque provoquée par l'oblitération d'une artères coronaire.
Inappétence : Perte de l'appétit.
Kératite : Inflammation de la cornée.
Leucorrhées : Pertes blanches.
Lithiase : Formation de sable ou petites pierres dans les voies urinaires, biliaires ou salivaires.
Ménopause : Manifestations hormonales liées au retour d'age.
Menorragie : Règles trop abondantes.
Météorisme : Ballonnement abdominal du a des gaz intestinaux.
Métrite : Inflammation de l'utérus.
Metrorragies : Hémorragies utérines en dehors des regles.
Mycose : Parasitose provoquée par des champignons.
Néphrite : Inflammation des reins.
Oedème : Infiltration (séreuse) des tissus.
Oligurie : Diminution des urines.
Ophtalmie : Inflammation de l'oeil.
Orgelet : Furoncle du bord de la paupière.
Oxyures : Parasitose due aux oxyures (petits vers, parasites des intestins).
Palpitations : Mouvements violents et déréglés du coeur.
Pharyngite : Inflammation du pharynx.
Péricardite : Inflammation du péricarde.
Prurit : Démangeaison.
Psoriasis : Affection cutanée caracterisée par des squames blanchâtres recouvrant des plaques rouges.
Rougeole : Maladie infectieuse due a un virus caractérisée par une éruption de taches rouges.
Stomatite : Inflammation de la muqueuse buccale.
Tachycardie : Accélération du rythme cardiaque.
Ulcère : Perte d'un revêtement (muqueux, cutané...) s'accompagnant de lésions des tissus sous-jacents.
Urétrite : Inflammation de l'urètre.
Urticaire : Réaction cutanée souvent allergique ressemblant a des piqûres d'ortie.
Vaginite : Inflammation du vagin.
Zona : Affection virale caractérisée par des éruptions vésiculeuses de la peau sur le trajet des nerfs sensitifs

Posté par damenature40 à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

DOUCETTE

DSCF2041

La doucette est de la mâche sauvage qui pousse en hiver, en dehors des périodes de fortes gelées.

Elle est délicieuse en salade (mais longue à cueillir) avant qu’elle ne fleurisse.

Elle pousse sur mon terrain. J'agrémente sa salade de fleurs de violette, de primevère et de pâquerette.

Elle est riche en bêtacarotènes et en oméga 3 (240 mg pour 100 g).

Elle possède également très peu de calories (19kcal/100g) et est donc appropriée dans le cadre d'un régime.

 

DSCF2048

DSCF2043

 

 

Posté par damenature40 à 08:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Les bienfaits du véritable Elixir du Suédois de Maria TREBEN

L'élixir du Suédois - Extrait de "La Santé à la Pharmacie du Bon Dieu" de Maria Treben

DSCF2038

 

Composition:
Herbes du Suédois
10 g d'aloès
5 g de myrrhe
10 g de feuilles de séné
10 g de racine de rhubarbe
10 g de racine de zédoaire
10 g de fruit du frêne (manne)
10 g de racine d'angélique
Thériaque vénitienne
 5 g de carline
 g de racine d'acore
1 g de cannelle
1 g de réglisse
1 g de gentiane
1 g de fenouil
1 g de valériane
1 g d'anis vert
1 g de gingembre
1 g de citron
1 g de quinquina
0,2 g de safran
10 g de camphre naturel


Les herbes du Suédois, la thériaque vénitienne et le camphre naturel ont macéré pendant 14 jours sur un radiateur chaud dans un litre et demi d'eau-de-vie de raisin à 38 %, (provenant du domaine de la Tuilerie à Lannemaignan). De cette façon, il est possible de conserver cet élixir de nombreuses années. Plus il repose, plus il fait de l'effet.
 
10 g de thériak venezian

 

Pour découvrir les bienfaits de cette élixir, je vous invite à lire le
MANUSCRIT ANTIQUE (qui date du début du 18e siècle)

  1. Qui en hume souvent, s'en humecte les vertèbres cervicales, se pose un linge humide sur la tête, verra ses douleurs et ses vertiges disparaître et sa mémoire et son cerveau se fortifier.
  2. Elles aident contre la vue trouble, suppriment rougeurs et douleurs de toutes sortes même lorsque les yeux sont enflammés et la vue trouble. elles font également disparaître les taches et la cataracte lorsque l'on humecte à temps les coins des yeux ou que l'on pose un linge humecté sur les yeux fermés.
  3. Qui en humecte fréquemment et avec conscience les pustules et les exanthèmes ainsi que les croûtes dans le nez ou sur le corps sera bientôt guéri.
  4. Qui souffre de maux de dents versera dans un peu d'eau une cuillerée remplie de ces gouttes, et fera un rinçage de bouche en conservant ce liquide dans la bouche pendant un certain temps, ou en humectera la dent douloureuse avec un chiffon. La douleur disparaîtra et l'infection sera peu à peu guérie.
  5. Humecter les aphtes sur la langue ou les autres troubles avec les gouttes, ce qui a pour effet une guérison rapide.
  6. Qui souffre d'une gorge enflammée ou irritée, ne pouvant que difficilement avaler les aliments et les boissons, prendra le matin, le midi et le soir des gouttes, les avalant lentement, et l'inflammation disparaîtra et l'irritation guérira.
  7. Qui souffre de crampes d'estomac en prendra une cuillerée à soupe pleine en cas de crise.
  8. Qui souffre de coliques en absorbera lentement trois cuillerées à soupe l'une après l'autre, et il sentira bientôt un soulagement.
  9. Elles apaisent les ballonnements et rafraîchissent le foie, font disparaître tous les maux d'estomac et des intestins et aident à combattre la constipation.
  10. Elles sont également un excellent remède pour l'estomac qui digère mal et ne garde pas les aliments.
  11. Elles aident également contre les douleurs de la vésicule biliaire. Si on en prend tous les jours une cuillerée à soupe le matin et le soir, et si l'on fait des compresses imbibées de ces gouttes pendant la nuit, toutes les douleurs disparaîtront bientôt.
  12. En cas d'hydropisie, on prendra tous les jours pendant six semaines, le matin et le soir, une cuillerée à soupe dans du vin blanc.
  13. En cas de maux d'oreille et de bourdonnements d'oreille, on humectera un morceau d'ouate et on le placera dans l'oreille. Cela est d'une grande aide et l'ouïe perdue sera retrouvée.
  14. Lorsqu'une femme est en travail, on lui donnera trois jours de suite une cuillerée à soupe dans du vin rouge, elle fera une promenade une demi-heure après avoir bu ces gouttes, puis elle pourra prendre son petit déjeuner, mais sans boire de lait. Les gouttes ne devraient pas être prises en association avec du lait.
  15. Dans les 14 derniers jours de la grossesse, la femme enceinte en prendra le matin et le soir une cuillerée à soupe, et son accouchement en sera facilité. Pour une expulsion plus facile du placenta, on donnera à la femme en couches toutes les deux heures une cuillerée à café jusqu'à ce que le placenta soit expulsé sans contractions.
  16. Si, après l'accouchement, des inflammations se produisent à la montée de lait, des compresses avec des linges humectés de gouttes en auront rapidement raison.
  17. Elles accélèrent la guérison chez les enfants souffrant de petite vérole. On donnera aux enfants des gouttes, selon leur âge, diluées dans de l'eau. Lorsque les pustules commencent à sécher, il faudra les humecter fréquemment avec les gouttes, et aucune trace de cicatrice ne restera visible.
  18. Elles aideront les enfants et les adultes qui souffrent de vers, oui, même les vers solitaires pourront être expulsés, mais il faut veiller à doser les gouttes en fonction de l'âge de l'enfant. Nouer un linge humecté de gouttes sur le nombril et l'humecter en permanence si nécessaire.
  19. Qui souffre de jaunisse se verra soulagé de tous ses troubles très rapidement s'il prend trois fois par jour une cuillerée à soupe de ces gouttes et se fait des compresses sur la région enflée du foie.
  20. Elles ont raison de toutes les hémorroïdes, guérissent les reins, expulsent du corps les humeurs de l'hypochondre, rendant toute autre cure inutile, font disparaître la mélancolie et les dépressions et excitent l'appétit et la digestion.
  21. Elles ont également raison des hémorroïdes lorsqu'on les humecte fréquemment au début; si on boit les gouttes, surtout avant d'aller se coucher, les hémorroïdes seront ramollies par l'intérieur. A l'extérieur, on posera un petit morceau d'ouate humecté de gouttes. Cela aura pour effet de faire couler le sang superflu et de soulager la sensation de brûlure.
  22. Si quelqu'un est évanoui, il faut lui ouvrir la bouche si nécessaire, y introduire une cuillerée à soupe de gouttes et le malade reviendra à lui.
  23. Lorsqu'on le boit, ce remède est également efficace contre les douleurs dues à des crampes, qui disparaîtront avec le temps.
  24. En cas de maladie des poumons, en prendre tous les jours le matin à jeûn et continuer la cure pendant six semaines.
  25. Si une femme n'a pas ses règles ou si ces dernières sont trop abondantes, elle prendra ces gouttes pendant trois jours et recommencera cette cure vingt fois. Cela réduira ce qui est en trop et compensera ce qui manque.
  26. Ce remède est également efficace contre les pertes blanches.
  27. Qui souffre d'épilepsie doit en boire sans tarder. Le malade doit ensuite prendre seulement ce remède, car il fortifie aussi bien les nerfs malades que le corps et qu'il empêche toutes les maladies.
  28. Elles guérissent les paralysies et font disparaître vertiges et nausées.
  29. Elles guérissent également la petite vérole et la rougeole.
  30. Si quelqu'un a de la fièvre et qu'il a froid ou chaud, qu'il est en état de grande faiblesse, on lui administrera une cuillerée à soupe et le malade, à moins que d'autres médicaments n'affaiblissent son corps, reviendra à lui en peu de temps, le pouls recommencera à battre et aussi haute que soit la fièvre, le malade ira bientôt mieux.
  31. Les gouttes guérissent également le cancer*, les petites véroles et les verrues anciennes, les mains crevassées. Si une plaie est ancienne et purulente et si des excroissances de chair y ont poussé, bien laver le tout avec du vin blanc, puis y poser un chiffon humecté des gouttes. Les tumeurs et les douleurs, ainsi que les excroissances disparaîtront et la plaie commencera à se cicatriser.
  32. Elles guérissent sans danger toutes les plaies, qu'elles soient dues à des coups ou à des piqûres, lorsqu'on les humecte souvent de ces gouttes. On prend un linge, le plonge dans les gouttes, en recouvre les plaies. En peu de temps, la douleur disparaîtra, sans que des inflammations ou des infections ne surviennent, et les gouttes guériront également d'anciennes plaies dues à des blessures par coup de feu. En cas de trous, on met des gouttes dans la plaie qui n'a pas absolument besoin d'être nettoyée auparavant. En posant à répétition un linge humecté de gouttes sur la plaie, la guérison se produit en peu de temps.
  33. Elles font disparaître toutes les cicatrices, même si elles sont très anciennes, ainsi que les coupures, lorsqu'on les humecte jusqu'à 40 fois. Toutes les plaies guéries grâce à ces gouttes ne laissent aucune cicatrice.
  34. Elles guérissent également totalement toutes les fistules, même si elles semblent incurables, l'ancienneté de la lésion n'a aucune importance.
  35. Elles guérissent toutes les brûlures, qu'elles proviennent du feu, de l'eau brûlante ou de la graisse, lorsqu'on humecte régulièrement les blessures avec des gouttes. Il ne se produit pas non plus de cloques, la chaleur est retirée, même des cloques purulentes guériront à la base.
  36. Elles sont utiles contre les bosses et les taches dues à des chocs ou à des coups.
  37. Qui ne mange pas avec appétit aura de nouveau faim.
  38. Qui souffre d'une grande anémie retrouvera vite ses couleurs s'il prend les gouttes le matin, pendant un certain temps. Elles purifient le sang et activent sa formation et sa circulation.
  39. On fait disparaître les douleurs rhumatismales dans les membres lorsqu'on les boit le matin et le soir et qu'on pose des linges humectés de gouttes sur les parties douloureuses.
  40. Elles guérissent les mains et les pieds gelés, même accompagnés de plaies ouvertes. Faire des compresses avec des linges humectés de gouttes aussi souvent que possible, et surtout la nuit.
  41. Poser des compresses humectées des gouttes sur les cors et veiller à ce que les parties douloureuses soient toujours humides. Au bout de trois jours, ils tombent d'eux-mêmes, où il est possible de les peler sans difficulté.
  42. Elle guérissent également les morsures de chiens et d'autres animaux enragés lorsque l'on boit les gouttes, car elles guérissent et éliminent tous poisons. Recouvrir les plaies avec un linge humecté de gouttes.
  43. En cas de peste et d'autres maladies contagieuses, il est bon d'en boire plusieurs fois par jour, car elles guérissent les bubons et les tumeurs dues à la peste même lorsqu'elles se trouvent dans la gorge.
  44. Qui dort mal la nuit prend de ces gouttes avant de se coucher. En cas d'insomnie nerveuse, poser sur la région du coeur un linge humecté de gouttes diluées.
  45. Pour faire cesser l'ivresse d'un homme ivre, deux cuillerées à soupe de ces gouttes le remettront d'attaque sur le champ.
  46. Qui prend tous les jours de ces gouttes, le matin et le soir, n'a pas besoin d'un autre médicament, car ceux-ci fortifient le corps, rafraîchissent les nerfs et le sang, empêchent les mains et les pieds de trembler. En bref, elles éliminent toutes les maladies. Le corps reste droit, le visage jeune et beau.
* Rappelons que ce manuscrit date du début du 18e siècle. Il devait problement s'agir d'une tumeur bénigne.

Important : toutes les quantités indiquées doivent être prises diluées dans de la tisane aux herbes ou dans de l'eau.

La grande et merveilleuse force thérapeutique de cette combinaison d'herbes ressort des points ci-dessus cités, du "Manuscrit antique". On peut dire avec raison qu'il existe à peine une maladie qui ne puisse être soulagée par les "Herbes du Suédois", du moins elles servent de base à tout traitement.

Utilisation
Par voie interne : A titre prophylactique, prendre matin et soir une cuillerée à café diluée de liqueur, conformément aux indications du "Manuscrit antique". Pour les indispositions de toutes sortes, 3 cuillerées à café peuvent être prises. En cas de maladies malignes, prendre 2 à 3 cuillerées à soupe tous les jours, comme suit: boire 1 demi-cuillerée à soupe diluée dans 1/16 de litre de tisane aux herbes avant chaque repas, et une demi-cuillerée de cette préparation après chaque repas.

Compresses aux "Herbes du Suédois": selon l'endroit où l'on veut poser la compresse, prendre un morceau plus ou moins grand d'ouate ou de cellulose, l'humecter de "Liqueur du Suédois" et le poser sur la partie devant être traitée, que l'on a auparavant enduite de saindoux ou de pommade au souci. Recouvrir d'une feuille plastique un peu plus grande, afin de ne pas tacher les vêtements. Ensuite seulement, bander le tout avec un morceau de tissu, ou avec un bandage.

Selon le type de maladie, laisser agir la compresse deux à quatre heures. Si le patient le supporte, la compresse peut également rester pendant la nuit. Après avoir retiré la compresse, poudrer la peau. Si, chez des personnes délicates, la peau devait cependant être irritée, laisser les compresses agir moins de temps ou ne plus en faire pendant un certain temps. Les personnes allergiques devraient renoncer à utiliser la feuille plastique et seulement bander avec un linge. En aucun cas, il ne faut oublier de graisser la peau! En cas d'exanthème accompagné de démangeaisons, traiter éventuellement de pommade de souci.
Le voici en cours de macération :

DSCF2052


 

Posté par damenature40 à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

REIKI

En complément des bienfaits de Gaia, j'ai suivi une formation de praticienne Reiki niveau 2.

Le Reiki est reconnu par l'Organisation Mondiale de la Santé. C'est une technique thérapeutique ancestrale japonaise. Cette méthode de santé naturelle agit sur la totalité de l’être aux niveaux physique, mental, émotionnel, spirituel et agit en tant qu'excellent complément à la médication en cas de maladies.

Physique

  • Accélère le processus d’auto-guérison,
  • Renforce le système immunitaire,
  • Dissout les blocages énergétiques,
  • Aide à soulager la douleur,
  • Aide au processus de guérison des maladies physiques et mentales,
  • Travaille sur les symptômes et leurs causes,
  • Relaxe profondément et élimine le stress,
  • Équilibre et harmonise les systèmes endocrinien et circulatoire,
  • Libère l’énergie de ses obstacles et les émotions réprimées,
  • Agit en synergie avec les techniques traditionnelles et améliore les résultats,
  • Est une puissante méthode de médiation et de transformation,
  • Élimine les toxines, purifie et fortifie les organes

Emotionnel

  • Aide à acquérir une meilleure confiance en soi,
  • Offre un moment de recentrage sur soi dans le moment présent,
  • Aide à augmenter les capacités de concentration, 
  • Induit la croissance spirituelle et augmente l’intuition,
  • Aide en cas de troubles psychologiques,
  • Aide à surmonter les dépendances (Alcool,Tabac...),
  • Réduit les phénomènes de stress,
  • Aide en cas de boulimie, d'anorexies,
  • Lève les blocages, les angoisses, les peurs,
  • Permet d'aider dans les moments de deuil ...

Posté par damenature40 à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


MELISSE

Photo0676

Cueillie au bord de la rivière roquefortoise, son odeur plaisante rappelle celle du citron. C'est une plante mellifère.

Utilisations alimentaires: les jeunes pousses de mélisse peuvent être ajoutées en quantité aux salades qu'elles parfument remarquablement en y apportant leur note citronnée et aromatique. Elles sont également très bonnes cuites à la vapeur avec d'autres légumes qui acquièrent un peu de sa délicieuse saveur.

Les feuilles de mélisse donnent une des tisanes les plus fines qui soient, à conditions de les utiliser fraîches et de ne pas les faire bouillir. Les sommités fleuries s'emploient de même. La mélisse parfume délicieusement les boissons froides.

Propriétés médicinales: la mélisse est antispasmodique, sédative, stomachique, carminative, stimulante, digestive et sudorifique.
Son emploi est justifié contre les digestions difficiles, les coliques flatulentes, les douleurs d'estomac d'origine nerveuse, les crampes d'estomac, les troubles digestifs en général, les palpitations, les migraines, les vertiges, les syncopes, les indispositions nerveuses de tout genre, la nervosité, l'insomnie, la faiblesse du coeur, les bourdonnements d'oreilles, la fatigue intellectuelle, l'hystérie, la mélancolie, les vomissements nerveux de la grossesse, certaines formes d'asthme, le catarrhe bronchique chronique, les affections des organes respiratoires, la paralysie, les douleurs nerveuses des dents, des oreilles ou de la tête, la dysménorrhée et les douleurs abdominales d'origine nerveuse. On la conseille encore dans la goutte vague et le rhumatisme ancien. En stimulant les nerfs abdominaux, elle améliore les quintes de mauvaise humeur.

Réduite en poudre, elle passe pour efficace contres les vers intestinaux.

A l'extérieur, on emploie cette poudre comme sternutatoire, contre les maux de tête nerveux. Des applications de la plante écrasée ou des lotions d'infusion sur les plaies calment la douleur de l'inflammation et aident à la cicatrisation.

La décoction s'emploie en lotion contre la faiblesse de vue, en frictions contre les névralgies faciales.

DSCF2014 Une fois séchée et conservée au sec dans un bocal.

FLEURS DE LILAS

DSC02857

Dans le langage des fleurs, le lilas blanc représente l’innocence, la jeunesse, la pureté. Le lilas mauve, c’est l’inquiétude amoureuse de la personne aimée. S’il est rose, c’est l’amour naissant, les premiers pas vers le tourmenté et languissant chemin de la passion.

Sur le plan symbolique, le lilas est la fleur des premières déclarations d’amour, empreintes de pureté et d’innocence. 

DSC02859

Le lilas, comme plante médicinale, a plusieurs vertus.  Elle serait analgésique et laxative. Elle agirait comme anticoagulant. Elle serait euphorisant et émollient.

La fleur du lilas est comestible.  On peut se servir des fleurs pour en faire une finition sur une salade.  Mais il faut faire attention de ne pas exagérer car elle sont laxatives et elles ont des effets sur la coagulation du sang.

On peut en faire une tisane.  On prend une petite grappe de fleurs qu`on ébouillantera avec au moins un litre d`eau.  Cela a pour effet de calmer et de relaxer.  Mais aussi elle aide à diminuer l`hypertension si on n`est pas traité médicalement.

DSCF2063 Une fois séché ...

 

 

Posté par damenature40 à 08:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 février 2014

MAUVE SYLVESTRE

mauve1

mauve2

Les feuilles de mauve sont tendres, même passées leur prime jeunesse et peuvent servir de base aux salades. Les toutes jeunes feuilles, d'un beau vert clair vif, sont particulièrement recommandables.

Cuites, les feuilles forment un bon légume, mais leur texture très mucilagineuse n'est pas goûtée de tous. On peut la mettre à profit pour préparer d'excellentes soupes ou des fondues végétales.

Les fleurs décorent magnifiquement les salades ou d'autres plats.

Lorsqu'ils sont jeunes et tendres, les petits fruits, populairement nommés fromages, sont souvent grignotés par les enfants. On peut aussi les débarrasser de leur calice et les ajouter aux salades.

Composition: la plante est très riche en protéines complètes, en provitamine A, en vitamines Bt, Bz et C et en sels minéraux, ainsi qu'en mucilage.

Propriétés médicinales: elle est émolliente, expectorante et, à haute dose  laxative. La consommation de la mauve est recommandée en cas de constipation ou d'irritation du tube digestif.

La plante contient des substances béchiques et anti-inflammatoires. 

La tisane de fleurs mauve est utilisée en cas de toux, maux de gorge, aphtes, bronchite, enrouement, laryngite, panaris (en compresse).

 

DSC03282

DSCF2034

DSCF1984

17 février 2014

PLANTAIN

 

DSCF2037

DSCF2046

Les graines sont cueillies dans les Pyrénées et les feuilles sur mon terrain (la photo ci dessus est prise en hiver).

Le plantain a des propriétés anti-inflammatoires, adoucissantes, astringentes, cicatrisantes, dépuratives, diurétiques, expectorantes et résolutives. Elles sont dues en grande partie à la présence de mucilage, de tanin, de glucides, de sels minéraux et de soufre.

On l'utilise comme:

* calmant, analgésique et sédatif
Son action sédative est remarquable, notamment pour les piqûres d'insectes et d'orties. Une friction énergétique faite avec des feuilles fraîches écrasées entre les doigts calme instantanément la douleur et modère l'effet de l'enflure.

* calmant et antitussif
Son action calmante en cas de toux est elle aussi remarquable et aujourd'hui officiellement reconnue. Le plantain soulage et soigne d'une façon générale les affections bénignes des muqueuses.

* purgatif doux
Les médecins égyptiens utilisaient déjà les graines du plantain psyllium comme laxatif.
Les graines de ce plantain, comme celles d'espèces proches aux mêmes propriétés, sont entourées d'un abondant mucilage qui gonfle au contact de l'eau. Pour profiter de leur effet, il suffit de prendre en cours de repas une à deux cuillerées de graines avec un verre d'eau pour obtenir un résultat concluant.

Le plantain arrête rapidement les saignements et favorise la cicatrisation. 

En cuisine, il ne se consomme pas seul. Il est rajouté dans les préparations de légumes verts, de soupes, de salades. C'est un excellent compagnon de cuisine.

Il faut savoir profiter de sa forte saveur pour rehausser le goût de certains plats.

 

 

DSCF2032

 

graines de plantain

 

16 février 2014

ACHILEE MILLEFEUILLE

DSCF2027

Cueillie sur mon terrain, cette plante était autrefois employée pour soigner les blessures, d'où aussi les noms d'herbe aux coupures, herbe au charpentier, saigne-nez.

Bienfait : Anti-inflammatoire et antispasmodique, traitement symptômatique des troubles digestifs.

Culinaire : Les jeunes feuilles peuvent être utilisées pour les salades de printemps.

Utilisations officinales : les fleurs contiennent des substances aux propriétés toniques, digestives, hémostatiques, amères, stomachiques, antispasmodiques, emménagogues, hypotensives et antihémorroïdales.

On l'utilisait autrefois pour la conservation du vin.